« Comment savoir ce que je veux  faire dans la vie ? »

Voilà une question que l’on me pose très souvent:

Avec sa soeur jumelle:

« Quel est le sens de ma vie ? »

Je pourrais répondre ce qui m’arrange pour chercher à vous vendre un truc.
Je pourrais vous faire une réponse simple, voire simplette. Une réponse courte, une réponse « prête à penser »
Mais vous commencez à me connaître: ce n’est pas vraiment mon genre.

Je vais comme d’habitude vous donner une réponse sincère, même si elle est dure à entendre:

Trouver le sens de sa vie, se bâtir un projet de vie, ça demande du temps, il n’y a pas de raccourcis possibles.

Et personne ne peut le faire à votre place. Le coach peut vous guider , vous soutenir, mais pas faire ou répondre à votre place.

Trouver qui on est, et ce qu’on veut faire dans la vie, cela demande du temps, un cheminement, une maturation.

Essayer d’aller plus vite que la musique risque fort de vous mener au faux pas.
En accélérant, vous risquez le tête à queue !

Le pire ennemi d’un projet de vie c’est l’urgence. La tentation du raccourci.

Et cette urgence vous l’instillez vous-même.
C’est vous qui vous mettez cette pression sur le dos.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner, au moment où vous vous lancez dans cette aventure passionnante d’aller à la découverte de ce qui se cache au plus profond de vous, c’est «savourez le voyage».

La réponse est en vous.

Vous aurez sans doute besoin d’apprendre le lâcher-prise.
Vous aurez sans doute besoin de vous libérer des croyances venues de votre passé.

Et à coup sûr, vous aurez besoin d’aller à la rencontre de votre originalité, de ce qui fait que vous êtes unique.

Ce qu’on appelle en philosophie l’Ipséité.
L’Ipséité, c’est ce qui fait qu’une personne est unique et absolument distincte d’une autre.

Ne vous laissez pas influencer par les techniques de manipulation des vendeurs de rêve, par les modes, par les injonctions de la société.

Tous ceux qui affirment savoir pour vous et mieux que vous sont des gens dangereux.
Ils vous manipulent. Ils vous bercent. Ils vous hypnotisent. Ils vous anesthésient.

Je vous invite à être rebelle ! Refusez les réponses simplistes que l’on veut vous imposer !
Appropriez-vous votre cheminement.

C’est votre vie !

Et ce sont vos réponses.

Alors bien entendu, je ne dis pas que vous devez rester seule sur ce chemin.

Je suis convaincue au contraire qu’il est judicieux de se choisir un guide, une mentor, un coach… une personne bienveillante qui va vous aider à vous poser les bonnes questions.
Qui vous offrira des questions.
Et qui vous encouragera à trouver VOS réponses.

Pour ma part je considère qu’un accompagnement de trois mois avec des séquences hebdomadaires, est un minimum.
Pour accueillir les questions… et accueillir les réponses. Pour laisser les réponses s’épanouir en vous.

Mais je ne vais pas prêcher pour ma chapelle.
Si vous voulez en savoir plus il vous suffit de me demander un entretien de clarification.

Je vais juste vous proposer de méditer un texte de Krishnamurti, le grand penseur indien, sur l’importance de sortir de la confusion.

C’est en sortant de la confusion que les réponses viennent d’elle-mêmes.
Les réponses à vos questions existentielles viennent, quand vous savez qui vous êtes, ce qui compte pour vous, quels sont vos talents, vos aptitudes, votre savoir-être, vos valeurs, vos besoins, vos forces.
Ce qui signe l’être que vous êtes.

VOTRE SIGNATURE. Votre authenticité.

Votre ipséité. Ce qui fait que vous êtes unique et absolument distincte d’une autre.

Et cela n’a absolument rien d’ésotérique, de mystérieux ou de compliqué.
C’est très concret :

Valeurs, forces, talents, besoins, savoir-être, aptitudes… ce sont vos bases. Vos fondations.

C’est très concret. C’est une démarche méticuleuse et qui se fait étape par étape.
Et c’est une démarche qui vous demande un cheminement. Qui vous demande du temps.

Je vous laisse avec le texte de Krishnamurti, sur le besoin de sortir de la confusion:

“Nombreux sont ceux qui prétendront vous montrer quel est le but de la vie, et vous expliquer ce qu’en disent les écritures.

Des gens habiles contribuerons à attribuer à l’existence des buts inventés de toutes pièces.
Tel groupe politique se proposera un but,tel groupe religieux un autre, et ainsi de suite à l’infini.

Quel but peut bien avoir votre vie, alors que vous êtes vous-même en pleine confusion ?

Lorsque je suis en proie à la confusion, si je vous demande « Quel est le but de l’existence ?», c’est parce que j’espère qu’à travers toute cette confusion je vais trouver une réponse.

Comment puis-je trouver une réponse véridique alors même que je suis plongé dans la confusion ?

Est-ce que vous comprenez ?

Si je suis dans la confusion, la réponse que je reçois ne peut être elle-même que confuse.

Si j’ai l’esprit confus, perturbé, si mon esprit manque d’harmonie, de tranquillité, toute réponse, quelle qu’elle soit, me parviendra à travers cet écran de confusion, d’angoisse et de peur ; par conséquent, la réponse sera pervertie.

L’important n’est donc pas de demander « Quel est le but de la vie, la finalité de l’existence ? », mais de dissiper la confusion qui est en vous.

C’est comme un aveugle qui demanderait : « Qu’est-ce que la lumière ? ».

Si je lui explique ce qu’est la lumière, il écoutera en fonction de sa cécité, des ténèbres qui sont les siennes ; mais supposons qu’il puisse voir, dans ce cas, jamais il ne demandera : « Qu’est-ce que la lumière? » puisque la lumière est là.

De même, si vous savez clarifier cette confusion qui est en vous, alors vous découvrirez quelle est la finalité de l’existence; vous n’aurez plus besoin de demander, vous n’aurez plus besoin de la chercher.

La seule chose que vous ayez à faire, c’est vous libérer des causes qui sont responsables de la confusion.”

“Le livre de la méditation et de la vie. “