Besoin de motiver votre entourage ?

Ce constat va vous faire fait peur (mais il est évident ! )

 

La carotte pour pousser à l’action ….

Le bâton pour punir …

…… ça ne marche pas !!!

L’effet de ces deux leviers (pourtant) traditionnels ne dépasse pas quelques jours, ou quelques semaines.

Vous devez vous secouer pour aller bosser ?

Vous houspillez vos collaborateurs pour que le travail soit fait dans les temps ?

Vous cajolez vos enfants pour les inciter à se préparer dans les temps pour partir à l’école ?

C’est clair: vous avez un problème de motivation !

Pensez à toutes les fois où vous avez dû vous bagarrer pour faire bouger votre entourage ! (ou même juste vous ! )

Est-ce que vous n’aimeriez pas disposer d’une méthode simple et claire, qui vous permettra de motiver et d’influencer sans vous user les nerfs ?

Des techniques existent !

Je vous propose d’en voir quelques-unes, qui vous donneront des pistes pour agir dès demain !

—————

Je vais partager tout de suite avec vous une première technique, une façon simple de vous motiver vous-même, que vous pourrez tester très rapidement.

Je l’appelle «Yes I can» !!

Nous avons tous tendance à utiliser cette affirmation positive:

“Oui, je peux le faire !”: «Yes I can» !

Mais ce n’est pas la façon la plus efficace de se convaincre soi-même dans les moments de gros doute. ça marchera pour les petits passages à vide … Mais si vous tremblez sur vos jambes à l’idée d’aller faire une présentation en public, cette méthode Coué ne réussira pas à convaincre votre petite voix intérieure !

Vous aurez beau dire “Oui, je peux le faire !”, votre juge intérieur répondra :

“Cause toujours!”   ou   “Tu parles, Charles!”

Plutôt que de répéter “Oui, je peux le faire”, comme un disque rayé, prenez un vrai moment pour vous poser.

Et remplacez « Je peux le faire » par:

« Est-ce que je peux le faire ? »

(C’est ce qu’on appelle un Soliloque interrogatif)

Il est plus profond, plus durable, plus efficace … car une question amène forcément une réponse et cela va vous obliger à voir vos atouts, ou à corriger vos faiblesses sur un point ponctuel.

Cette façon de vous questionner vous amène à mobiliser vos moyens et mettre sur pied une stratégie.

Petite astuce en plus, ajoutez « Parce que … »

Voilà ce que ça donnerai :

« Je peux le faire, parce que … je suis compétente, j’ai déjà réussi par le passé, je me suis entrainée, j’ai révisé, j’ai prévu un plan B … »

Ce « parce que » renforce votre confiance en vous, et donc votre motivation !!