« Ah si j’étais riche !!! Alors, pour sûr, je serais heu-reux !!!! »

Et bien … pas tout à fait !

Au risque de casser le mythe, il n’y a pas de lien de causalité direct entre la richesse et le bonheur (pas plus d’ailleurs, qu’entre « la fonte des kilos superflus et le bonheur » ou bien encore « la présence du prince-charmant et le bonheur » … complétez la liste selon votre inspiration !!)

Le sentiment de satisfaction face à sa vie est un état interne relativement stable, qui fluctue peu sous l’effet des grands événements.
Le même constat est valable aussi pour le sentiment de grand malheur !

En revanche le sentiment de bonheur varie beaucoup en fonction des « petits » événements de l’existence, d’où l’intérêt de leur prêter attention, et de s’offrir un max « d’accélérateur de bonheur » (Voir plus bas dans cet article)

Donc, on s’habitue aux « bons » événements !

Des études montrent qu’il faut environ deux ans pour revenir à notre niveau précédent de bonheur après un « pic  remarquable» (gain au loto, mariage…).

C’est encore plus bref pour les bonnes nouvelles d’intensité moyennes !
On s’habitue très vite à une promotion, une augmentation… c’est ce qu’on appelle une habituation hédoniste. On perd alors la sensation enivrante perçue lors de la satisfaction de cette attente forte.

On s’habitue, hélas, à l’agréable et au plaisir car nous avons une remarquable faculté d’adaptation !

D’un autre côté, nous nous habituons donc aussi aux malheurs et aux « mauvais » contextes.

Comment contourner l’habituation pour être durablement heureux ?

Les accélérateurs de bonheur

Les accélérateurs de bonheurs sont des moments éphémères chargés de sens ou de plaisir.

Dans mes coachings, je traque avec ardeurs les micro-manifestations de ce pur plaisir d’exister !

Ces moments sont différents pour chacun d’entre nous: le délice du rayon de soleil matinal sur les pots en verre de la salle de bain, le sourire qui monte en voyant le chat s’étirer, la jouissance du travail bien fait devant une pile de linge odorante, les photos des dernières vacances, la lecture d’un roman, une heure de piscine, un petit tour en forêt, un coup d’œil sur la dernière carte postale reçue ….

Et pour moi, je l’avoue en toute transparence :  la contemplation de ma collection de pelotes de laine et de coupons de tissus !!! Hummmmm !! de vrais bombecs !

Quels sont vos accélérateurs de bonheurs ?

Faites une liste, et glissez idéalement un accélérateur de bonheur par jour dans votre vie !

Quelques idées pour vous guider  ….

• Pour établir votre liste d’accélérateurs de bonheur, vous pouvez chercher parmi vos valeurs:
Par exemple, si la famille est une de vos valeurs fortes, peut-être pouvez-vous trouver un accélérateur de bonheur en lien avec cela: regarder des photos de vos enfants, vous souvenir de la dernière grande réunion tous ensemble, anticiper sur le prochain cadeau que vous allez faire à un proche …De même pour vos autres valeurs fortes, comme l’amitié, le travail, la culture …

• Vous pouvez chercher parmi vos forces:
Quelles sont vos forces, vos talents ?
Etes-vous créatif, êtes-vous un connecteur de relation, ou un pédagogue….

• Vous pouvez chercher parmi vos sensations physiques:
Etes-vous sensible aux belles choses, ou plutôt tactile ? Quel est votre sens dominant ? L’oreillle ? ….
…. à vous de jouer … notez bien vos accélérateurs de bonheur dans votre carnet « Euréka » …

“Je m’émerveille le matin avec une joie secrète de voir la lumière ; je vois la lumière avec une espèce de ravissement, et tout le reste du jour, je suis content » Montesquieu