07 86 99 82 77

Comment garder sa capacité à rebondir ?

Dirigeant, manager, responsable de famille, vous passez par des montagnes russes, par des tempêtes.

Vous êtes un “Capitaine”.

Vous devez assumer vos responsabilités, prendre sur vous et avancer malgré tout.

Oui, mais comment ?
Grâce à quoi ou à qui, flotter et ne pas sombrer ?
Comment traverser les catastrophes et rester debout ?

Allouer judicieusement vos ressources :

Votre temps, votre énergie, vos moyens ne sont pas extensibles à l’infini. La dispersion est un poison. En période de tension, ralentissez et concentrez-vous sur l’essentiel. Ne faites pas le Zébulon.

Harmoniser votre vie :

Vous avez plusieurs rôles. Il est dangereux de l’oublier et de vous enfermer dans le travail. Vous avez besoin de vous ressourcer. Redessinez vos jours pour prendre du temps pour vous aussi, pour ressentir du plaisir, rendre soin de votre santé et de votre forme. Ce sera une source de force.

Redonner du sens à votre histoire personnelle :

Une crise est comme une brisure dans votre ligne de vie. C’est l’impression que ça vous laisse. Pourtant vous en avez connu d’autres, et elles vous ont probablement enrichi. Reprenez le récit de votre vécu, et cherchez la continuité derrière la rupture apparente. Accrochez-vous à vos valeurs et ne les lâchez plus.

Faire la paix avec la notion d’échec :

Avoir des mots tabous, c’est ajouter de la souffrance sur la souffrance. Vous avez vécu un échec, une épreuve, un raté ? OK ! Là n’est pas la question, car tout le monde a cette expérience un jour ou l’autre. La question est : qu’allez-vous bâtir là-dessus ?

Apprendre à communiquer avec soi-même et avec les autres :

Nous menons en permanence deux communications parallèles : avec soi et avec les autres. Notre dialogue intérieur peut être une précieuse ressource de rebond. Et notre dialogue extérieur est le seul vecteur du lien qui nous permet de rester dans la société. Animaux sociaux, nous en avons un besoin vital.

Renforcer l’estime de soi :

Dans votre expérience de vie, même si elle est douloureuse, se cachent des pépites. Allez à la rencontre de vos forces et appuyez-vous dessus. Vos faiblesses se redresseront d’elle-mêmes par un jeu de domino. Arrêtez de gratter ce qui vous fait mal, c’est absolument inutile.

Développer l’empathie et l’auto-bienveillance :

Se croire seul est une grande souffrance. La communication vous aidera à sortir de l’isolement. Et si vous arrivez à vous connecter à votre vécu pour ressentir que l’expérience humaine et universelle, alors vous aurez fait un grand pas vers la paix intérieure.

Créer une équipe de soutien pour la vie :

Bâtissez un réseau autour de vous, et entretenez-le coûte que coûte au fil des années. Des personnes qui peuvent vous conseiller, vous soutenir, partager à la fois vos succès et vos doutes. Avec qui vous pouvez être authentique et vulnérable. Des êtres qui vous écoutent, vous acceptent et vous parlent franchement. Amis, famille, conjoint, mentors, pairs, coachs … Des personnes que vous rencontrez régulièrement, individuellement ou en groupe.

Distinguez ce qui dépend de vous et ce qui n’en dépend pas :

Vous pouvez agir sur vos émotions, sur vos pensées, sur vos relations…. Apprenez à distinguer ce qui est entre vos mains et ce qui ne l’est pas. Cherchez moins de solutions externes par “baguette magique”, et plus de solutions internes par vos actions.

10) Investissez dans votre développement personnel :

On ne devient pas un bon “capitaine” du jour au lendemain, et on ne le devient pas en se concentrant uniquement sur l’aspect technique de son travail. Votre succès est basé sur votre personnalité, votre capacité à gérer vos émotions, vos talents à fédérer, à inspirer… toutes choses qui se bonifient si vous en prenez soin.

En plein dans la crise ? Profitez-en pour passer un nouveau contrat avec vous-même, et avec votre force de vie.