Reprendre le contrôle de sa vie

Le sentiment d’impuissance, l’impression de subir sa vie.

Le 1ere cause de déprime ou de dépression, c’est la sensation de ne plus avoir de contrôle sur sa vie.

L’impression de subir sa vie, de subir les heures, les jours.
Se sentir vide. Ne pas trouver sa place, sa mission, son but.
Se sentir comme un radeau à la dérive, sans repères…

Peut-être que vous vous sentez comme ça…

Et ça vous mine !

L’urgence c’est donc de reprendre le contrôle de votre vie, pour ne plus vous sentir vide et à la dérive.

Je vous propose de commencer modestement.

Et vous verrez que les 1ers succès vont vous encourager.

Par exemple, regardez comment vous avez occupé votre journée hier.

Est-ce qu’il y a eu des moments sans intérêts ? Que vous pourriez réduire ?

Est-ce que vous regardez beaucoup la télé ?

Je vous propose de reprendre le contrôle, pas à pas, simplement en réduisant pour commencer.

Si on prend cet exemple, ne laissez pas la télé allumée en permanence.

Coupez là.

Et déplacez la télécommande.

Rangez les télécommandes dans une autre pièce.

Faites-le tout de suite.

Maintenant, la télé est éteinte, la télécommande rangée loin dans une autre pièce.

La prochaine fois que vous voudrez allumer la télé, décidez dès maintenant que vous ferez autre chose.

Choisissez quelque chose qui vous plait et qui vous apporte du plaisir.

Par exemple, décidez de prendre soin de vos fleurs, achetez-en une si vous n’en avez pas.

Voilà, vous avez repris le contrôle.

C’est un début.

Petit à petit, remettez des moments de contrôle et de plaisir dans votre vie.

Des moments qui ont du sens pour vous.

Je résume ce qu’on a vu dans notre exemple.

ex: Vous voulez passer moins d’heures à regarder la télé

  1. Vous l’éteignez tous les soirs
  2. Vous rangez les télécommandes loin de l’écran
  3. Le jour suivant, lorsque vous avez envie d’aller chercher la télécommande, vous choisissez de faire autre chose, quelque chose que vous aimez qui vs donne du plaisir et qui a du sens. Au moins la 1ere fois dans la journée où vous avez cette envie de télé.

Rien, ni personne ne peut vous prendre cela

Votre vie est-elle basée sur vos forces ?

Dans cette vidéo, j’aborde le danger que vous courrez si vous n’avez pas fait un travail sur vous pour être indépendant.
Comment le fait de dépendre des autres vous met en danger face aux aléas de la vie.

Voilà pourquoi il est indispensable d’avoir vos propres buts et objectifs dans la vie.

RIEN, NI PERSONNE NE PEUT VOUS PRENDRE :

– Vos forces de caractère
– Vos talents
– Vos compétences

Voilà pourquoi il est indispensable de travailler dessus.

Expérience optimale pour booster votre plaisir de vivre

Moral un peu tristounet ces temps-ci ?

Essayez cette expérience …

Celle de Cézanne devant un tableau,
De Rafael Nadal sur un court,
D’Arsène Lupin quand il se glisse devant un coffre-fort 🙂

L’expérience de « flow ».

Le « flow » un terme de psychologie positive.
C’est l’état mental d’une personne complètement plongée dans une activité.
Le «Flow», un moment intense fait de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement.

 

L’expérience optimale c’est ce moment où nous sommes tellement plongés dans une activité que nous oublions tout !

Nous oublions l’heure, nous oublions de manger, nous oublions nos petites douleurs physiques …
C’est une immersion.
Nous sommes plongés dans l’action.
Nous sommes concentrés sur nos gestes.
Le temps semble déformé.

Vous voyez Picasso créant ses « montres molles » ?
Patrick Bruel en pleine partie de poker ?

C’est ça le flow !

Une intense fluidité dans l’action.
Une maitrise venue de la pratique.
Un défi à soi-même que l’on sait accessible.

Le flow se trouve dans un juste milieu, quelque part entre l’ennui d’une activité trop facile, et le découragement d’un activité trop difficile.

Un état qui mélange intense concentration et oubli de soi.
Un moment où l’action semble passer à travers nous. Notre corps semble agir tout seul.
Où nous sentons à la fois intensément l’action du moment et le coup d’après…

Nous pouvons tout à fait vivre ces moments «d’expérience optimale»  au travail.
A l’instant pour moi, dans l’écriture de cet article, qui est un défi modéré: je dois écrire dans un temps limité, un contenu informatif mais pas barbant 🙂
C’est amusant et ça demande de la concentration.

 

Souvent, la façon la plus courante de mettre des moments de « flow » dans votre vie est d’avoir un passe-temps, un hobby.
Ou de renouer avec un violon d’Ingres ancien.

 

Il n’est jamais trop tard pour se découvrir une passion !
Et pour s’y consacrer !

Si vous manquez d’idée, jetez juste un coup d’oeil au rayon « loisirs » de votre kiosque à journaux….

Du plus simple au plus insolite …

Lecture, scrapbooking, crochet, aquarelle, motos anciennes, cheval, modélisme, photo, cuisine, drones, bricolage, cosplay, musique, foot, jardinage …. les possibilités sont infinies !

Pour ma part, je suis une dévoreuse de livres… des essais surtout .. Et des livres ou émissions de philo… et de tout ce qui se rapporte de près ou de loin aux sciences humaines … Je couds (mal), je tricote aussi, et je crochète un peu… je fais des bijoux (une ou deux fois par an, mais j’ai quand même un joli stock de perles 🙂 )

Quel que soit le loisir que vous choisirez, rappelez-vous bien que pour en tirer profit en terme de bonheur, il faut que ce hobby représente un petit défi pour vous.

Et que cela vous passionne vraiment.

C’est la condition pour rencontrer cette expérience du « flow »

Si vous faites un loisir juste pour vous occuper, cela ne vous apportera aucun bénéfice !
Au contraire !
Vous vous sentirez encore plus vide, en ayant l’impression d’avoir perdu votre temps.

Vous vous demandez pourquoi cette expérience de Flow améliore les niveaux de bonheur ?

Pour trois raisons :

Premièrement, ils sont intrinsèquement agréables.

Ensuite, nous devenons plus charismatique et sympathique quand nous vivons ces instants. Nous rayonnons d’intensité, de plaisir, de passion, d’intérêt…

Et enfin, ces expériences nous aident à progresser vers la maîtrise d’une discipline.
Et parce que flux nous mène à la maîtrise, il améliore non seulement les niveaux de bonheur, mais il améliore aussi nos chances de succès.
Parce que la meilleure façon de réussir quelque chose est de le maîtriser, de le pratiquer, de s’y consacrer.

C’est donc un merveilleux « booster » d’estime de soi.

Maintenant à vous de jouer.

Crise de vie ? Et vous ne savez pas comment en sortir ?

Nous avons tous connu des moments où le sol se dérobe sous nos pas.

Parfois la crise couvait depuis un moment.

Mais le plus souvent ça ne prévient pas …

Un licenciement,

Notre entreprise que l’on doit fermer,

La perte d’un être cher,

Une rupture douloureuse …

C’est comme un gouffre qui s’ouvre sous nos pieds… un abîme qui nous aspire…

Comme un uppercut en plein visage… qui nous laisse groggy…

Et si, à certains moments de notre vie, nous trouvons la force et les ressources pour rebondir…

A d’autres moments, c’est tout simplement impossible…

        … Quand la crise nous frappe à un moment de fragilité, de fatigue …

       … Quand cette rupture de vie se cumule avec d’autres obstacles …

       … Quand on ne trouve ni soutien ni compréhension dans notre entourage …

Alors on peut rester KO.

A terre.

Longtemps.

Tout dans notre vie nous semble dérisoire.

 

Ce qui nous motivait devient fade,

Nos décisions les plus ancrées sont remises en cause,

Notre place dans la société n’est plus acquise,

Notre rôle dans la famille est un rôle “par défaut”,

Notre image de nous-même est brouillée,

Notre estime de nous-même rétamée,

 

Tout nous semble déconnecté : le physique, le psychologique, les amitiés, les relations, la vie sociale…

On est comme un somnambule qui donne le change

On pleure quand personne ne nous voit.

On traine dans la maison, l’esprit vide.

        … Comme si tout ce qu’on avait vécu jusque là s’effondrait comme un château de carte.

        … Comme si ce qui faisait notre joie était devenu sans saveur.

On a le poids du monde sur nos épaules.

On est laminé … sans forces…

Tout s’effondre… nous ne savons plus à qui ou à quoi nous raccrocher.

On ne se reconnaît plus.

Nous qui étions avant si pleine de vie, de projet, de force, d’allant, d’optimisme …

Terminé, évaporé …

Notre élan est cassé ..

Toutes nos certitudes sont ébranlées.

Notre identité n’est plus claire pour nous-même.

        … à qui le dire ?

Qui peut comprendre sans nous juger ?

      … Sans dire « Tu ne connais pas ta chance d’avoir tout ce que tu as »

      … Sans nous abreuver de conseils qui nous épuisent

      … Sans chercher à interpréter ce que est dit

      … Sans chercher à faire à notre place 

      … Sans nous couper la parole pour parler de lui

      … Sans chercher à nous distraire et à faire de l’humour

      … Sans nous promettre « ça ira mieux demain »

      … Sans nous blâmer pour notre manque de force et de ressort

     …. Sans nous bombarder de questions indiscrètes

On ne sait plus avec qui partager notre vie intérieure.

Nos amis, notre conjoint, notre famille ?

     … Ils ne pourraient pas comprendre et assumer une telle souffrance.

     … Ils se sentiraient impuissants ou coupables.

Pas étonnant que cela produise autant de tristesse. De frustration. De déprime.

Voire de colère.

Une telle sensation de solitude et de détresse ne peut pas laisser indemne.

 

Dans ce tableau bien noir (Je l’admets), il y a de trois bonnes nouvelles.

La première, c’est que cet immense passage à vide peut être surmonté.

La seconde bonne nouvelle ?

Cette crise peut être une occasion de vous ré-inventer.

Elle peut vous permettre de faire le point et de repartir dans une meilleure direction, d’un meilleur pied, sur un chemin plus réfléchi, plus choisi, plus personnel.

Elle peut être l’occasion de créer vraiment une vie qui ressemble à la personne que vous voulez être aujourd’hui.

Vous voulez une autre bonne nouvelle ?

Même si, comme vous l’avez constaté, il est difficile, voire impossible, d’en parler à vos proches, vous n’êtes pas seule.

Je suis là pour vous aider à rebondir.

Et même à croître dans cette épreuve.

A grandir.

A créer « le nouveau vous »

C’est ce que je peux vous aider à faire dès aujourd’hui.

Si vous le voulez vraiment.

Ensemble, nous allons travailler main dans la main pour surmonter ce qui vous arrive.

Pour trouver des solutions.

Pour reconstruire votre vie.

Voilà ce que nous allons faire:

  • Effacer cette sensation d’être submergée, qui vous paralyse,
  • Retrouver l’envie de faire et de vivre,
  • Etablir un plan d’action concret et progressif,
  • Diminuer les émotions et les pensées négatives,
  • Augmenter les moments positifs,
  • Elever votre dynamisme et votre énergie,
  • Bâtir un état d’esprit constructif,
  • Découvrir ce qui a vraiment du sens pour vous,
  • Révéler vos forces et vos talents…

Nous allons transformer cette crise en opportunité !!

Vous voulez en savoir plus ?Contactez-moi pour une séance gratuite de clarification.

Cela me permettra de vous donner les premières pistes pour vous sentir mieux très vite et reprendre votre vie en main !

A votre nouvelle vie,

Sylvie.

L’argent fait (parfois) le bonheur. Et pas besoin d’en avoir beaucoup !

OUI, l’argent fait le bonheur (à certaines conditions!)

ET BONNE NOUVELLE: pas besoin d’en avoir beaucoup !

(Je vous propose un test pour vérifier ça par vous même !)
Parler d’argent dans un pays aussi énervé que le nôtre, qui plus est un lundi scandaleusement gris au Nord de la Loire … pas très prudent tout ça….je vais encore me faire conspuer par les énervés du prêt-à-penser….  🙂

Vous avez remarqué ?

L’argent n’est pas en odeur de sainteté (L’argent des autres, hein…. parce que question « Money », c’est un peu la vieille histoire de la paille et de la poutre …)

Rares sont les personnes capables de “parler sous” calmement…

Et nous ?
Si on regardait un peu plus loin que les clichés, les dogmes, et les croyances ?

Quel rapport entre bonheur et argent ?

(Selon la science)

…. Un rapport assez étroit, du moins jusqu’à un certain niveau de revenu….

Ce qui n’a rien d’étonnant, puisque le fait d’avoir des revenus confortables nous permet (Potentiellement) d’acquérir l’essentiel et le superflu… Confort ou luxe … Position sociale… Loisirs… Liberté … emploi du temps plus épanouissant… meilleur accès à la santé et à l’alimentation… Sécurité… Autonomie… Maîtrise de notre vie…
(Il y a des exceptions bien entendu. Pas question de généraliser, et de mettre dans le même panier à salade, un moine bouddhiste et un trader londonien)

L’argent fait le bonheur jusqu’à un certain point

(Après ça, je vous livre mes astuces, promis!)
                        …. 4 900 € par mois
Au-delà de cette somme, une augmentation de revenu n’amène pas plus de bonheur, ni un soulagement du malheur ou du stress.
Mais cet argent renforce néanmoins le sentiment d’avoir réussi sa vie, même s’il ne rend pas plus heureux.
D’où sort ce chiffre ? D’une étude de Daniel Kahneman, Prix Nobel d’économie.
Selon lui, 4 900 € par mois, c’est le seuil au-delà duquel d’avantage d’argent n’améliore pas notre capacité à faire ce qui compte le plus pour nous…
… Pour notre bien-être émotionnel…. comme passer du temps avec ceux qui leur sont chers, profiter de nos loisirs, découvrir, apprendre …

Alors comment utiliser l’argent pour être heureux ?

En le dépensant « bien » (Je veux dire par là, de façon « habile »)

Il y a deux façons de dépenser de l’argent : dépenser pour POSSÉDER et dépenser pour AGIR.

Dépenser pour posséder ….

…. c’est un peu le 1er étage de la fusée….

… les 1eres strates des besoins selon la Pyramide de Maslow.
….Se loger, se vêtir, se nourrir, se mettre en sécurité, appartenir à un groupe (Oui, l’argent sert aussi à ça ! ) …

Et la dépense « pour posséder » recèle pas mal de pièges.

L’erreur à ne pas faire: le « toujours plus d’argent pour toujours plus de biens ».

….C’est la recherche du bonheur « Hédoniste ».
Chacun sent bien que les sensations positives venues de l’achat d’objets sont terriblement fugaces.
C’est une course sans fin…
A peine possédons-nous le dernier objet à la mode qu’il nous faut le suivant…

Dépenser pour agir….

… c’est le niveau le plus élevé, le niveau supérieur

… et c’est là que se trouve le vrai potentiel du développement personnel !

Car ce sont les EXPÉRIENCES et non pas les choses qui nous rendent heureux !!

Et bonne nouvelle…. beaucoup d’expériences positives sont gratuites ! (Ou ne coûtent presque rien)
… un coup de fil, une promenade entre amis, une après-midi au soleil, une partie de pétanque…

La différence entre dépenser pour posséder et dépenser pour agir ?

  …. Le sens !

…. C’est la recherche du bonheur «Eudémoniste».

Des chercheurs ont montré que les sommes consacrées à des moments entre amis apportent bien plus de satisfaction et de plaisir que des achats matériels (Nouvelles chaussures, Télé ou montres hors de prix…)

Dépenser pour les autres rend heureux !

Inviter un ami à diner, faire un cadeau à sa petite sœur, faire un don à une asso … plusieurs études montrent que consacrer un peu de son argent au bénéfice d’autrui rend plus heureux que dépenser pour soi. (Sans doute parce que cela renforce le lien social et l’estime de soi )

Vous voulez vérifier ?

Hop !! Travaux pratiques  😉

Prenez une feuille, et partagez la en deux colonnes.
Notez vos achats des 2 dernières semaines, puis continuez ensuite sur les deux semaines à venir.

Dépensez-vous davantage en objets ou en expériences ?
(Il est parfois difficile de distinguer les deux. Par exemple, un jeu de société est à la fois un objet et une source d’expérience.)

A la fin des deux prochaines semaines, regardez vos deux colonnes, et réfléchissez au plaisir que vous ont apporté vos dépenses.
Et combien de temps ce plaisir a duré.
Et de quelle qualité était ce plaisir.
Comment pourriez-vous modifier vos habitudes pour que chaque somme dépensée ait un sens ?
Pouvez-vous redistribuer vos revenus entre la colonne « Avoir » et la colonne « Agir » ?

 

 

Plan d’action pour devenir optimiste !

Repartir d’un bon pied à la rentrée ?

Vous sentir mieux dans votre peau, plus dynamique, créatif et plein de projets ?

 
Je vais vous donner plusieurs conseils et de bonnes astuces pour utiliser les vacances comme un tremplin !
 
Avec ces mises en action concrètes, vous pourrez profiter des congés pour changer d’état d’esprit !
 

Où et quand je vais donner ces conseils ??

Sur l’antenne de la radio parisienne France Bleu 107.1.
Je suis invitée de Laurent Petitguillaume, ce jeudi 30 juin, de 9H à 9H40, pour aborder ce sujet en tant que coach expert.
 
Profitez-en pour me poser toutes vos questions en direct !
 
La fréquence : 107.1 (en Ile de France) ou via le net…

J’expliquerai comment il est possible de sortir des blocages, quel que soit votre âge, votre situation ou vos frustrations…

Il n’y a aucune fatalité et surtout pas une fatalité génétique !

Nous ne sommes pas figés !

Personne n’est programmé pour être malheureux ou pessimiste, ou perfectionniste …

Nous pouvons changer nos habitudes, nos certitudes, nos croyances, nos goûts, nos pratiques…. grâce à la plasticité neuronale.

La neuroplasticité (ou plasticité neuronale) c’est le fait (scientifique) que notre cerveau n’a pas une forme définitive.

Notre cerveau est malléable et peut évoluer tout au long de notre vie.

Donc nous pouvons « reprogrammer »  notre cerveau pour être plus positifs, plus optimiste, créatifs , productifs, capables de voir plus de possibilité….

Nos pensées, nos comportements, nos activités CHANGENT notre cerveau.

 

L’optimisme s’apprend (comme toutes les compétences) grâce à cette souplesse.

Pourquoi vouloir être plus optimiste ?

Parce que c’est bon pour la santé, le bonheur, la persévérance, la créativité, la motivation et l’accomplissement.

Etre optimiste, c’est voir les choses sous leur meilleur aspect, avoir confiance dans l’issue positive des événements. Avoir des attentes positives.

Comment faire pour devenir optimiste ?

D’abord, voir les réalités multiples. (C’est le 1er pas)

Il n’y a pas UNE vision d’une situation.

(Nous sommes en pleine compétition de foot 🙂  On dit 60 millions de français= 60 millions de sélectionneurs …

C’est bien la démonstration qu’il y a de multiples interprétation d’une situation 🙂 )

Je vous donnerai mes meilleurs exercices durant cette émission radio 😉 … Et des pistes créatives pour vous mettre en chemin 🙂