Les signes de la dépression

Les signes de la dépression

Comment savoir si on est vraiment déprimé ?

Les 12 signes (+1 très sérieux) qui doivent vous alerter, chez vous ou chez vos proches.

Selon leur cumul, leur fréquence et leur intensité dans votre vie, ces sentiments et émotions doivent vous amener à consulter un professionnel :

  • La tristesse,

  • Le découragement au sujet de l’avenir,

  • La conviction d’avoir échoué dans la vie,

  • L’incapacité à profiter des bonnes circonstances,

  • Le sentiment d’être indigne ou “mauvais”, d’avoir “quelque chose qui cloche”,

  • Être déçu de soi-même,

  • Moins s’intéresser aux autres qu’autrefois,

  • Avoir beaucoup de mal à prendre des décisions,

  • Ressentir une dégradation de son apparence physique,

  • Avoir besoin de faire un effort supplémentaire pour commencer les choses,

  • Se sentir plus facilement fatigué,

  • Perte d’appétit

Et enfin, le dernier signal d’alarme, le plus inquiétant :

  • Penser que la mort serait un soulagement à votre mal-être.

Bien entendu, un ou deux de ces signaux d’alerte, peu fréquents ou peu intenses ne sont pas significatifs.

Il faut prendre la situation au sérieux, dès lors que vous ressentez quasiment chacun des points, de manière forte et régulière.

Choisir le coaching et ne plus faire l’autruche face au mal-être

Choisir le coaching et ne plus faire l’autruche face au mal-être

Mal-être : sortir du déni et vous faire accompagner

Vous, aujourd’hui:

Du matin au soir vous avez l’impression de vivre sur des montagnes russes.

C’est le yo-yo émotionnel.

Mais vous donnez le change !
Quelques petits sourires et beaucoup de pleurs.

Ce yoyo vous fait plonger de plus en plus bas.

Vous vous sentez souvent triste et découragé(e).

Vous avez l’impression d’avoir raté votre vie, et que les autres y arrivent mieux que vous.

Vous vous sentez souvent indigne.

Comme s’il y avait quelque chose qui cloche profondément chez vous.

Vous êtes déçue de la personne que vous êtes devenue.

Vous vous intéressez moins aux autres.

Vous ne profitez plus des bons moments.

Prendre des décisions vous parait épuisant.

Il vous faut faire d’énormes efforts pour commencer les choses.

 

Envie de vous enfouir sous la couette et qu’on vous laisse en paix !!

Qu’on vous oublie …

Vous voulez dormir … et, si vous êtes tout à fait sincère avec vous-même…

… vous commencez à penser que dormir éternellement … ça serait un soulagement …

Vous commencez à penser que la mort serait une libération.

 

Il est temps que ça cesse ces idées noires, non ?

Il est temps d’arrêter de frôler la ligne rouge !

Il est temps de demander de l’aide !

Ne restez plus avec ses émotions négatives qui vous étouffent !

Parlez-en !

 

Ce que vous pouvez attendre d’un accompagnement avec moi, par la psychologie positive :

J’accompagne les personnes qui se sentent submergées par les idées noires.

Je les écoute.

Et je leur propose des stratégies pour changer leur quotidien.

 

Voici mes axes de travail, pour aller vers “le vrai vous”, demain:

 

  • Ressentir de nouveau des émotions positives

Les émotions négatives vous épuisent.

La peur, le regret, le dégoût de soi, la tristesse … Elles vous laissent sans force.

Vous ne ressentez plus cette joie qui hier encore vous traversait et vous faisait croquer la vie !

 

Vous avez besoin de diminuer rapidement ces émotions destructrices et de les remplacer par des émotions positives.

Vous avez besoin de retrouver la maîtrise de votre univers émotionnel.

C’est possible.

Et je vous affirme même que ce n’est pas compliqué.

 

  • Retisser le lien aux autres et le lien à la vie

A force de tristesse et de désespoir retenus en vous, vous avez l’impression que les autres ne peuvent pas vous comprendre.

Vous vous sentez coupée de vos amis, de votre famille, de vos collègues … des autres êtres humains d’une manière générale.

Vous vous demandez même par moment si vous faites bien partie du même monde.

Vous avez l’impression d’être la seule personne à ressentir ce que vous ressentez.
Vous vous demandez comment font les autres pour continuer à fonctionner comme si de rien n’était, alors que vous êtes une boule de souffrance.

Vous avez l’impression que le monde s’agite autour de vous dans un mouvement absurde dont vous êtes exclue.

 

Ce sentiment d’être séparée aggrave votre souffrance.

Nous pouvons le réparer.

Nous allons le réparer.

Le fait de partager avec autrui contribue à restaurer le sentiment d’appartenance et la confiance en la vie… et en l’autre.

 

  • Avoir un espace d’écoute, de chaleur humaine, d’intimité, de liberté.

Vous avez besoin d’exprimer ce qui vous fait souffrir et ce n’est pas possible avec votre entourage.

Pour de multiples raisons :

Vous ne voulez pas les blesser ou les inquiéter.

Ou bien vos amis ne vous comprennent pas. Ils vous donnent trop de conseils, vous posent trop de questions, ou essaient de vous montrer que «Tu as tout pour être heureuse » … bref ! ce n’est pas de ça dont vous avez besoin !

Vous avez d’abord besoin d’un espace d’écoute et d’acceptation, où vous pourrez dire ce qui vous ronge à une personne formée pour ça, et qui saura vous donner de l’espoir et vous rassurer, sans nier ce que vous vivez.

Vous avez besoin d’un espace et d’un temps pour vous, uniquement pour vous !

Un espace où vous pouvez tout dire, sans avoir peur d’être jugée, sans avoir peur du ridicule ou du rejet.

 

  • Retrouver votre valeur à vos propres yeux.

Toutes ces émotions négatives que vous ressentez vous font perdre votre estime de vous.

Par des exercices simples, je vais vous montrer que vous êtes une personne de valeur.
Je vais vous amener à redécouvrir vos qualités, vos lignes de forces, vos besoins, vos désirs …

Je vais vous montrer que vos émotions, vos sentiments, vos pensées sont logiques dans votre contexte.

Et que vous pouvez vous en séparer pour ressentir le monde et la vie autrement.

 

  • Obtenir de l’aide pour modifier la situation dans le présent.

La psychologie positive que je pratique, apporte une aide concrète et mesurable.

Lors des séances, vous aurez de l’information sur ce que vous êtes en train de vivre, des explications, des éclaircissements.

Nous n’irons pas farfouiller sans arrêt dans votre passé pour essayer de trouver des coupables, ou des justifications.

Nous resterons le plus souvent dans le présent.

Nous allons éclaircir le présent pour construire l’avenir.

 

Nous allons bâtir des stratégies de pensées et de comportements qui vous feront vivre autrement.

 

Par de nouveaux modes d’actions, nous allons vous construire un nouvel état d’esprit.

Nous allons vous donner une nouvelle perception de votre situation et de votre potentiel.

 

  • Partager du rire, du sourire, de la joie !

La vie passe par la joie !

Donner un accompagnement de qualité, cela comprend aussi une part de sourire, de rire, de plaisanterie.

Il faut sortir du tragique !

Ce qui est profond n’est pas forcément assommant !

Accompagner par la psychologie positive, c’est accompagner par le haut !

Cela contribue au sentiment d’apaisement et au retour du lien avec l’autre et à la « normalité »

 

 

Vous voulez aller mieux ?

Parlons-en !

Séance de clarification gratuite et sans engagement, 20 minutes par Skype ou au téléphone, sur simple demande :

07 86 99 82 77

Pourquoi c’est si dur de changer ?

Pourquoi c’est si dur de changer ?

Nos 4 difficultés pour sortir de nos souffrances :

  • Ce que l’on pense,
  • Ce que l’on fait,
  • Ce que l’on ressent,
  • Et enfin : nos relations.

Ou dit autrement : nos cognitions, nos émotions, nos comportements … et notre environnement.

 

Dans cette vidéo, je vous propose quelques pistes pour prendre du recul sur votre situation !

 

Etes vous fragile ?

Etes vous fragile ?

Fragile ou sensible ?

La sensibilité est une belle qualité.
Elle est parfois difficile à vivre, mais nous avons tous les défauts de nos qualités (et les qualités de nos défauts. Toute médaille a son revers !)
 
Et on peut être très sensible, et en même temps, très fort.
 
Dans cette vidéo, je vous invite à découvrir les beaux aspects de la sensibilité.

Comment s’y prendre avec un pessimiste

Comment s’y prendre avec un pessimiste

Manager (ou parent) : comment gérer un pessimiste ? 

Vous redoutez de le croiser.

Il plombe l’ambiance… complique votre vie… perturbe le travail d’équipe…

Le pessimiste.

Le « casse-moral».

Face à un voisin pénible, on peut toujours changer de trottoir.

Au sein de l’entreprise, il n’y a pas d’échappatoire !

(Et parfois, à la maison non plus !)

« Votre » pessimiste est là. Et bien là !

Il va falloir faire avec … et même… soyons fous … tirer parti de sa présence !!

Parce que ce pessimiste n’a pas que des mauvais côtés. Il peut même vous être diablement utile !

Pour mes propositions afin d’inverser la situation … Lire toutes mes astuces dans l’article que j’ai écrit pour “rhinfo”

 

Le nouvel an des arbres

Le nouvel an des arbres

Joyeux « Nouvel An des Arbres » !

Les traditions religieuses ou spirituelles ont des choses à nous dire.
Même si nous sommes éloignés de leurs univers.

Certains aspects de la religion pourraient inspirer les athées

Pour être plus heureux. Plus à l’écoute. Plus reliés. Plus conscients…
Parce que cela peut enrichir une vie, des vies…
Amener à une réflexion sur soi et sur la relation aux autres.
Ancrer des valeurs dans un quotidien …

Le philosophe Alan de Botton résume cela de manière hilarante dans sa conférence « Athéism 2.0 »

Aujourd’hui, dans la tradition juive, c’est donc le nouvel an des arbres.

Tou Bishvat, ou Tou Bichevat, comme on veut.

Qui n’a jamais senti un sentiment étrange et puissant lors d’une balade en pleine nature ?
Le sentiment de faire partie d’un tout qui nous dépasse et nous transcende.
Le sentiment du merveilleux et de l’inexplicable.
Comme les arbres, l’humain part d’une semence et d’une puissance de vie.
Il est fruit de la planète Terre.

Né fragile, il se renforce et trouve sa place.
Il s’intègre au sein d’un éco-système dont il est à la fois tributaire et contributeur.

Fêter les arbres, c’est fêter la vie !

Et puis … Fêter les arbres et la nature, ne serait-ce pas judicieux, au moment où l’environnement souffre tant ?

Les personnes qui s’inscrivent dans la tradition juive vont fêter « Le nouvel an des arbres » aujourd’hui, en mangeant 15 fruits différents ou en plantant des arbres.
En toute conscience.

Pour les non-croyants, voici quelques idées pour se relier à la nature:

• Lire un texte ou un livre sur les arbres.
• Méditer sur une image, une photo, un tableau inspirant,
• Manger des fruits, en pleine conscience de notre inter-dépendance,
• Faire un don à une association de protection de la nature,
• Organiser une balade en plein air avec des amis, en accordant toute votre attention à l’environnement,
• Faire pousser des plantes aromatiques sur votre fenêtre ou votre balcon,
• Offrir une plante verte à une personne isolée ou déprimée,
• Planter un arbre si vous le pouvez !

Mieux encore : Participer à une “fresque du climat”

La fresque est un atelier ludique, collaboratif et créatif pour sensibiliser au changement climatique.(lien)