Sur la plage, l’homme aux sacs poubelles

Sur la plage, l’homme aux sacs poubelles

La part du colibri ?

On entend souvent dire que nos actions individuelles sont sans impact sur l’environnement.
Je ne partage pas cette vision de la situation.

Il est vrai que nous avons un problème d’échellle, et que pour arrêter le déréglement climatique (amis est-ce possible ?) il nous faut agir massivement. Et maintenant.

Mais il est vrai aussi que nous en sommes arrivés là (cette situation historiquement ahurissante et catastrophique) une voiture après l’autre, un voyage en avion après l’autre etc …

Toutes nos actions individuelles ont un impact collectif

Parce qu’elle ajoutent au problème .. ou pas.

… mais surtout parce qu’elles ont un pouvoir d’exemplarité. Elles impulsent un mouvement.

Et elles changent la norme acceptable.

Le potentiel constructif de l’individu est illustré par cet homme qui agit seul.

En se bougeant, il fait bouger les autres.

Nous pouvons et nous devons agir en solitaire, et surtout: ne pas attendre que les autres fassent le 1er pas. Ou fassent à notre place.

Nous devons prendre notre part dans le changement que nous souhaitons.

Pour changer le monde, il faut d’abord se changer soi.

Nous devons “faire” autrement, pour obtenir une société différente.

En tous cas … voilà un homme qui sème des graines d’optimisme :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/08/07/cet-ete-sur-les-plages-tunisiennes-suivez-l-homme-aux-sacs-poubelles_5340230_3212.html

Savoir dire “Non”, simplement …

Savoir dire “Non”, simplement …

Dabord savoir qui je suis et quels sont mes besoins

Vous sentez-vous parfois coincé dans des situations, parce que vous n’avez pas su dire non ?

Par exemple, vous voulez refuser une invitation, mais … vous ne savez pas comment faire … vous ne savez pas trop quoi dire, peut-être parce que vous avez peur de blesser les gens, ou peur d’être rejeté ou de perdre un ami, peur d’être à part, de déplaire.

Peut-être aussi que vous avez peur de créer un conflit, de faire mauvaise impression, ou de saboter une cohésion d’équipe… du coup c’est votre sens des responsabilités qui vous joue des tours quand vous voulez dire NON et que vous dites OUI … en vous oubliant…

ou bien alors au contraire, vous refusez brusquement et vous passez pour une personne impolie et brutale.. .

Ou alors vous cherchez des prétextes, des fausses excuses .. une fois, deux fois…. et plus un jour vous mentez vous vous contredisez … bref c’est intenable !

…. quand vous n’osez pas dire NON, et que vous dites OUI  à contre-coeur … vous vous comportez de façon opposée à ce que vous voulez, à ce qui est votre vrai « moi », vous allez contre votre désir, contre vos goûts… et contre vos intérêts parfois…

Cette incapacité à dire « non », tout simplement, naturellement, calmement …ça vous rend malheureux et triste !

Ça vous rend anxieux aussi, vous craignez les situations sociales, vous redoutez d’être dans l’embarras.

A chaque fois que vous n’avez pas su dire « non », que vous n’avez pas posé vos limites, que vous n’avez pas exprimé vos préférences et vos besoins, que vous n’avez pas exprimé vos désirs ou ce qui compte pour vous …

vous vous en voulez .. vous vous sentez maladroit, vous vous accusez de manquer de courage, ou bien vous pensez que les autres profitent de votre gentillesse, qu’ils se moquent de ce que vous ressentez, qu’ils ne s’intéressent pas à vous, vous êtes déçus par les autres.

Vous ressentez une grande frustration.

Vous développez du ressentiment, de l’insatisfaction, de l’irritation, et même de la colère… et si c’est dans le cadre du travail, vous pouvez arriver à croire que vous êtes exploité…

En résumé : vous ne vous aimez pas, ou plus et vous aimez moins les autres aussi.

Ne pas arriver à dire NON, c’est un manque d’affirmation de soi.

A l’inverse, quand on est capable d’un comportement affirmatif ; on exprime ses émotions, ses pensées, ses opinions, ses besoins et on défend ses droits, tout en respectant ceux des autres.

On est dans l’écoute de soi, l’écoute de l’autre et la réciprocité.

Et on le fait de manière directe, honnête et appropriée aux circonstances.

Cela s’apprend, comme toutes les compétences sociales.

Apprendre l’affirmation de soi, aspects et étapes :

D’abord découvrir qui on est : apprendre à bien identifier ses émotions, ses croyances, ses valeurs, ses opinions, ses besoins…. Une bonne connaissance de soi, qui apporte l’estime de soi : quelle est ma valeur ? Qui suis-je vraiment ? Qu’est-ce que je veux ?

Réfléchir sur ses propres droits, et sur le droit des autres en reflet. Reconnaitre ses droits, c’est s’accorder une valeur, là aussi.

Par exemple : le droit au respect de soi, et à sa propre dignité. Le droit de ressentir des émotions et de les exprimer. Le droit d’être fier de soi, le droit au bonheur !

Le droit de dire ce que l’on désire .. ce qui ne veut pas dire que l’on obtiendra forcément ce que l’on désire, on n’est pas dans le droit de se transformer en tyran !

Le droit de dire non sans se sentir coupable ou responsable de l’autre.

Le droit de demander du temps avant de prendre une décision, de prendre du recul et de réfléchir avant d’agir.

Apprendre à communiquer:  S’entrainer pour améliorer les échanges relationnels, de manière respectueuse et réciproque.

Quand vous maitriserez cette façon simple et naturelle d’échanger, vous gagnerez en confiance en vous. Et vous gagnerez en confiance en l’autre.

L’estime de soi, la confiance en soi et l’affirmation de soi, c’est intimement lié.

Cela va aussi avec le respect de soi, de son authenticité, et avec le contrôle de soi, la maitrise de soi.

C’est très important parce que nous vivons en relation, nous vivons dans des groupes sociaux.

Savoir s’affirmer en se respectant, et en respectant l’autre, c’est la compétence la plus utile à notre bien-être et à la construction de relation apaisées, de relation de confiance.

Dans mon livre “Affirmez-vous en douceur”, vous trouverez des pas à pas pour apprendre à dire non, à poser vos limites et à vous affirmer avec tact.

Voir l’avenir en positif: devenir optimiste

Voir l’avenir en positif: devenir optimiste

C’est quoi être optimiste ?

Peut-on le devenir ?

Voici mes réponses dans la vidéo 😉

Etre optimiste, c’est penser que l’avenir nous réserve de bonnes choses.

A soi, ou à nos proches, ou bien encore sur un projet …

Ce n’est pas avoir des lunettes roses et croire que la vie sera facile et sans obstacles, mais savoir qu’on peut dépasser les difficultés et se centrer sur les résultats.

A quoi ça sert d’être optimiste ?

C’est déjà un état agréable à vivre 😉

Il nous pousse à l’action et nous donne de la motivation.

Et vis à vis des autres ?

Notre optimisme est contagieux, si nous faisons preuve de tact.

Il change les émotions et les comportements de nos proches.

 

 

 

Positiver ! L’année dernière était belle et je le prouve !

Tirer le meilleur de vos expériences

Pour que 2018 commence bien, il faut quitter 2017 en bons termes !

Alors, je vais vous faire vraiment aimer cette année qui se termine.

Pas de fâcherie, pas de bouderies, pas de remords, pas de regrets … à propos du passé … à propos de vous.

Etre constructif sur votre présent pour construire l’avenir:

Lançons-nous ensemble dans un bilan constructif qui vous dynamise à l’hélium pour une nouvelle ère 😉

Mon souhait pour vous, c’est que 2018 soit VOTRE année.

Celle où vous vivrez votre vraie vie, une vie qui vous ressemble … et où vous exprimerez votre plein potentiel et vos valeurs.

ça passe par une décision, par une démarche volontaire.

Pour avoir une vie différente, il faudra faire des choses différentes.

A commencer par revisiter votre passé sous un angle qui permet de construire.

Cette année, comme toutes les autres, vous avez connu des joies et des peines, des chances et des coups du sort, des succès et des échecs…

Nous allons mettre en valeurs les belles choses…

Allez c’est parti, top départ pour une exploration positive et constructive de 2017 !

Je vous invite à prendre un carnet pour noter vos réflexions.

Ecrire, c’est le meilleur moyen de prendre profondément conscience des choses.

On commence par les relations !

Avec une question “découverte” pour commencer!

Quelle est la meilleure personne que vous avez rencontré cette année ?

Pourquoi pensez-vous que cette personne est remarquable ?

Quelles sont ses qualités ? Qu’est-ce qu’elle vous a apporté ? Qu’est-ce qu’elle vous a appris sur les être humains en général ou sur vous ?

En quoi sa fréquentation vous enrichi et vous rend meilleur ?

Est-ce que cette personne vous inspire ? Est-ce que son exemple est motivant ?

Et pour aller plus loin …

Et à propos de vos autres relations … quelles sont les personnes que vous voyez régulièrement ?

Qu’est ce que chacune de ces personnes vous apporte ? Que ressentez-vous comme émotion ?

Quels sont vos échanges ?

Dans chaque relation, êtes-vous plutôt donneur ou receveur ?

Je vous propose de continuer ensemble notre exploration de l’année écoulée pour en tirer le meilleur et rebondir !

Ce bilan constructif va vous remplir le cœur de l’optimisme dont vous avez besoin !

Etre ou Avoir ? Savoir ou Faire ?

Un peu d’introspection ?

Quels sont les verbes que vous aimez ? et ceux qui vous dérangent ?
Ceux qui vous définissent ?

Faites-vous une utilisation exclusive d’un verbe au détriment d’un autre ?

Pouvez-vous observer votre manière de parler et de penser?

Pouvez-vous regarder comment vous vous sentez avec ces étiquettes ?

Est-ce utile ou gênant ?

Etes -vous OK avec ces verbes ? Ressentez-vous du confort ou de l’inconfort avec eux ?
Sont-ils authentiques ou un peu forcés ? Etes-vous à l’aise ou prisonnier ?

Préférez-vous parler de vous en terme de : Etre ou Avoir
Et si c’était les 2 ? Etre ET Avoir ?

Ou bien préférez-vous Savoir. Faire. Savoir-être. Savoir-faire…

Vivez-vous avec: Découvrir, contrôler, apprendre, éviter, renoncer, attendre, rechercher, dépendre, apprendre, partager, subir, hésiter, grandir ?

Mettez-vous en pratique ces verbes dans votre quotidien ?

Souvent, nous cherchons à grandir à partir de nos verbes:
Etre plus
Avoir plus
Savoir plus
Faire plus

Quels sont les verbes qui font écho en vous ?? Sont-ils dans cette liste ?