RETROUVER L’ESTIME DE SOI

Sylvie Blog 0 Comments

avec un exercice simple …

Il n’y a pas de douleur plus grande que
de ne plus croire en soi, de ne plus s’aimer.

Quand on ne se fait plus confiance,
quand on se déteste, alors on ne se projette plus vers l’avenir, on
a même du mal à vivre le simple présent.

C’est une très grande angoisse, une
très forte souffrance.
Et d’autant plus qu’elle est silencieuse,
honteuse …

C’est une épreuve qui donne le
vertige.

C’est comme si le sol s’ouvrait sous nos pieds.
Plus rien ne semble solide, stable, fiable.

Peut-être qu’aujourd’hui vous ne savez plus qui vous êtes, ni où vous allez, mais vous pouvez changer ça !

(Re) Construire sa vie.

1) Arrêter l’auto-sabotage !

Vous avez des qualités. Vous avez une
valeur.

Même si une petite voix insistante vous dit le contraire.

Une Tatie Danielle dans votre tête.

Vous avez cette voix intérieure qui
vous juge et vous dévalorise en permanence.
Une voix de « Tatie
Danielle », qui vous dit que vous ratez tout, que vous ne valez
rien, qui vous fait croire que vous êtes indigne, qu’il y a vraiment
un truc qui cloche chez vous !

Cette voix vous ment !!

2) Faites taire cette voix toxique ! Cessez de ruminer !

Ne laissez plus ce chuchotement de
malheur vous empoisonner !

Reprendre le contrôle de vos pensées,
c’est possible !

Désormais à chaque fois que vous
entendrez cette voix d’Halloween, vous lui opposerez une autre voix :
celle de votre sagesse intérieure.

3) Laissez parler la voix de la
bienveillance.

Cette voix est amicale.
Elle vous
connait bien.

Elle vous regarde en entier … et pas
seulement vos points noirs sur le nez 😉

Elle sait que vous faites parfois des
erreurs, comme tout le monde !

Mais vous avez aussi une part
ensoleillée, des succès, des atouts !

Cette voix bienveillante a vu vos
qualités, votre potentiel.

Elle vous comprend.

Elle vous accepte.

Si vous la laissez parler, elle va vous
guider vers une meilleure façon de vous regarder.

Elle va vous aider à vous accepter.
C’est la 1ere étape pour vous reconstruire.

4) L’acceptation de soi.

L’acceptation de soi, c’est une vision
qui découle de la compréhension.
C’est une (re)connaissance des
faits, qui met de côté les jugements de valeur.
Vous
n’approuvez, ni ne désapprouvez ce que vous êtes.

Vous constatez. Vous regardez…

Et vous acceptez.

Vous enlevez toutes les étiquettes
dévalorisantes !

Si besoin, vous décidez de faire
autrement désormais.

Et vous regardez vers l’avenir.

Vous apprenez à pardonner. A vous
pardonner.

OK ! Vous avez eu certains
comportements que vous auriez préféré éviter.

OK ! Vous avez fait des choix qui
n’ont pas donné les résultats que vous avez espéré.

C’est comme ça ! Nul n’est
parfait !

Personne ne peut se vanter de ne jamais
faire d’erreur.

Vous êtes une personne normale qui se
débat avec la vie.

La question est maintenant «Qu’est
ce que je fais avec ça ? »

Nous essayons tous de faire du mieux
possible avec les circonstances qui se présentent.
Et si on s’est
égaré en chemin, et bien, on va faire en sorte de retrouver notre
voie.

Et d’aller vers un meilleur « soi »,
une meilleure vie !

Pour reprendre confiance en vous, je vous propose de commencer par cet exercice :

Célébrez vos forces

Il est très facile d’oublier toutes les fois où nous faisons une différence dans la vie des autres.

Toutes ces micro-interactions positives qui touchent au quotidien … Car les petites gouttes font les grandes rivières…

Votre vie compte. Votre comportement a un impact.

Votre famille, vos amis, vos connaissances ou vos collègues de travail sont concernés de manière importante par votre façon d’être.

Vous avez une place dans le monde et personne d’autre ne pourrait la remplir de la même manière que vous.


Prenez un cahier spécial, que vous appellerez votre cahier «Euréka».

Dressez une liste de toutes les personnes que vous avez touchées, aidé, soutenu, pris en compte…

De votre cercle proche, jusqu’à des inconnus complets.
De votre meilleur ami, à la personne qui a voyagé à vos côtés dans un train.

Notez tous les noms et les circonstances dont vous vous souvenez.

À côté de chaque nom, et de chaque épisode, indiquez les expériences positives que vous avez donné à cette personne.

Peu importe que ce soit un petit geste ou un grand geste.

Peut importe si c’était ce matin, hier ou il y a quarante ans.
Peu importe qu’ils le reconnaissent ou qu’ils s’en souviennent.
Ce qui compte, c’est que vous, vous en souvenez.


Notez ensuite de quelle qualité vous avez fait preuve à ce moment là: gentillesse, prévenance, joie de vivre, politesse, goût de la transmission …

Au milieu de
nos vies, qui sont parfois faites de trop de routine, de luttes,
d’échecs et de moments de souffrance, il y a aussi le positif, la
beauté, la générosité, l’humour, la bienveillance …

Parfois, c’est
difficile de le voir.

Mais cette
réalité est là, aussi.

Et elle
compte !

Vous avez des
forces, des qualités, des talents, qui peuvent être célébrés.

A vous de
jouer !

Vous voulez aller plus loin dans la reconquête de votre confiance en vous, en la vie, en l’avenir ?

Contactez-moi pour une séance gratuite de clarification, à distance, par Skype.

07 86 99 82 77

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *